Front National du CHER

Communiqué du Front National du Cher : Pas de logements pour les Français, pas d’argent pour nos armées mais l’Etat achète l’hôtel Formule 1 du SUBDRAY pour y loger des clandestins.

 

Communiqué de Jean-René COUEILLE, Secrétaire Départemental FN Cher et Conseiller Régional Centre Val-de Loire

 

Pas de logements pour les Français, pas d’argent pour nos armées mais l’Etat achète l’hôtel Formule 1 du SUBDRAY pour y loger des clandestins.

Le « Berry Républicain » du 11 juillet confirme la rumeur qui courait depuis plusieurs semaines ; l’Etat a acheté au groupe Accor via la Société Nationale Immobilière, 62 hôtels Formule 1 dont celui du SUBDRAY pour loger des clandestins.

Alors que les Français ont tant de mal à se loger, que des travailleurs doivent dormir dans leur voiture il est proprement scandaleux de dépenser l’argent public pour loger des clandestins qui devraient être refoulés à nos frontières ou renvoyés chez eux s’ils ont pénétré illégalement sur le territoire national.

Ce type de mesure constitue un véritable appel d’air pour tous ceux qui viennent d’Afrique ou d’ailleurs pour profiter des aides octroyées par un Etat en quasi faillite et payées avec nos impôts.

Le centre du SUBDRAY géré par l’Adoma (ex-Sonacotra) à peine acheté, a déjà accueilli 10 pensionnaires et leur nombre va être porté à 99 dès septembre qui s’ajouteront aux 414 hébergés à nos frais dans les Centres d’Accueil et d’Orientation de BOURGES, de VIERZON et de ST AMAND. Tout cela sans la moindre protestation des élus du Cher qui cautionnent par leur silence la préférence étrangère plutôt que la préférence française.

A l’heure ou nos armées, notre police et notre justice voient diminuer drastiquement leur budget alors que les menaces extérieures et intérieures se renforcent, il faut rappeler que l’Aide Médicale d’Etat (AME)ouvre droit à la prise en charge à 100 % des soins avec dispense d’avance de frais aux étrangers en situation irrégulière et coûte 1 milliard d’euros par an et que le droit d’asile, officiellement coûte 2 milliards d’euros par an. Cela coûte, nous coûte, bien plus en réalité puisque 90% des déboutés du droit d’asile demeurent sur le territoire national.

Un fois encore, seul le Front National dénonce l’immigration-invasion voulue par l’UMPS et aujourd’hui par son avatar En Marche.

Avec MACRON cela continue comme sous HOLLANDE, en pire !

Mots-clefs :,

Ceciliaromain |
Derisioamigliahabbix |
Tatuaggis18 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Du pain et des jeux
| France 2.0
| Letoutpetitjournal