Conseil Régional

Conseil régional : juppéistes et néo-fillonistes font profil bas.

Screenshot_2016-11-26-13-37-05(1)

Les Echos de la Région par Michel CHASSIER, Président du groupe Front national en Région Centre-Val de Loire ( conseiller régional de Loir-et-Cher)

Les représentants du Groupe FN en Commission permanente le 25 novembre à Orléans.
Ambiance particulière ce matin à la Commission permanente du Conseil régional à Orléans.
Sans doute une conséquence des primaires, au lendemain du débat insipide Juppé-Fillon, les élus de la Droite et du Centre sont restés en retrait sur la plupart des dossiers.
En particulier pour des sujets « sensibles » sur lesquels certains représentants d’une droite « forte et décomplexée auraient pu faire entendre leur voix.
Sur le très politisé « forum des droits humains » à Orléans, qui regroupe aussi bien les amis du journal l’Humanité, que la Voix Ouvrière (CGT), Attac 45, le « Mouvement de la Paix » créé après guerre par le parti communiste pour soutenir le désarmement… sauf en URSS, ou encore des associations vantant les mérites de la mondialisation et des migrations, le groupe de Guillaume Peltier a voté contre, alors que la maire « LR » d’Orléans finance la manifestation. Ce sera la seule opposition de l’UDC sur une total de 96 votes !
Mais lorsque le Front National a osé rappeler que la planning familial devrait proposer davantage de prévention et de soutien aux futures mères plutôt que de faire l’interruption volontaire de grossesse le centre de sa politique, provoquant les réflexes pavloviens et les cris d’orfraie de la gauche, le groupe de la droite et du centre est venu à la rescousse pour soutenir la majorité.
Ce qui pourrait confirmer, au-delà des postures, que Fillon est bien une carpette.
Il est vrai que Guillaume Peltier encontre quelques difficultés à raller son groupe sur une position commune, et qu’il n’est sans doute pas encore remis de l’élimination de Nicolas Sarközy, dont il redoute les conséquences dans sa propre corconscription.
Sur les dispositifs d’emplois aidés financés par la Région au travers Cap’Asso et qui se transforment de facto en emplois permanents, silence radio du côté de la Droite et du Centre, qui ont voté l’ensemble des crédits.
Dans le domaine de la formation professionnelle, le Front National a déploré une nouvelle fois que ls crédits soient dilapidés dans un certain nombre de dispositifs inefficaces, qui ne visent qu’à faire baisser artificiellement le nombres des chômeurs.
Le groupe UDC n’a rien trouvé à redire.
Au final, les représentants régionaux de cette droite partagée entre Juppé et Fillon ont soutenu le Président Bonneau davantage que le groupe « écologiste », pourtant membre de la majorité

Mots-clefs :,

Ceciliaromain |
Derisioamigliahabbix |
Tatuaggis18 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Du pain et des jeux
| France 2.0
| Letoutpetitjournal