Non classé, Région Centre

Conseil régional : le Front National, seule opposition ?

Lors de la dernière Commission Permanente du Conseil régional vendredi dernier, nos élus sont intervenus sur plusieurs dossiers et présenté plusieurs amendements.
Annulations de subventions pré-électorales.
Au chapitre économique, le groupe Front National s’est étonné du nombre de subventions accordées généreusement lors de la commission du 19/11/2015, en période électorale pour des projets auxquels beaucoup de bénéficiaires renoncent aujourd’hui.
Hip Hop et « développement social ».
Les élus FN votent également contre une subvention à l’association blésoise « la Caverne » pour le projet d’une « maison du Hip Hop au service du développement social local« . Quel rapport avec le développement économique ?
Le groupe UDC (Droite et Centre) n’a rien retrouvé à redire.
Les politiques invités aux rendez-vous de l’Histoire.
Sur le volet culture, nos élus une rappelé une fois encore que les Rendez-vous de l’Histoire à Blois devraient mettre en place une billetterie pour ne plus dépendre quasi entièrement des subventions. Au passage Michel Chassier en a profité pour évoquer l’affaire du Skarabet, rappelant que Rendez-vous de l’Histoire accueillent chaque année des hommes politiques qui ne viennent pas pour faire un « numéro de claquettes » et qui sont invités aux frais des organisateurs avec l’argent public. Pas de réponse de l’exécutif.
Mathilde Paris est intervenue sur le soutien aux manifestations culturelles locales, défendnant un amendement pour favoriser les artistes et les structures de la Région ainsi que le développement du bénévolat.
Amendement repoussé par la gauche et l’UDC.
Formation professionnelle : vive le monde des Bisounours !
Plusieurs dossiers portaient sur la formation professionnelle, l’insertion ou l’emploi.
Comme chaque année pour l’école de la 2ème chance, le Front National a demandé une véritable évaluation au vu de résultats peu probants pour un coût élevé. Michel Chassier a souligné que le versement de la subvention sans tenir compte de l’effectif réel était en contradiction avec le règlement budgétaire et financier.
Qu’importe, une élus UDC est venue au secours de la majorité pour rejeter une « logique comptable » quitte a-t-elle ajouté, à passer pour une « Bisounours » !
Réponse de l’élu FN : « si j’ai bien compris, dès lors que l’intention est louable, on peut dépenser sans compter quelque soit le résultat« . Il nous semble au contraire que les élus sont là pour contrôler le bon usage des deniers publics et évaluer les politiques menées ?
Autre sujet abordé, la formation des personnes inscrites au RSA. Nos deux élues dans cette commission, Jeanne Beaulier et Sylvie Rouxel avaient préparé deux amendements insistant sur le fait que les formations proposées devaient en priorité répondre aux besoins des entreprises, afin d’éviter des « stages-parking ».
Ils ont tous deux été rejetés par la majorité, mais le groupe UDC en a tout de même voté un !
Forum sur l’emploi : interdit de poser des questions.
Toujours au sujet de l’emploi, deux forums doivent se tenir à Tours et Orléans. Ce qui a retenu notre attention, c’est que la Région verse 5000 € de subvention pour le Forum de Tours contre 50 000 € à celui d’Orléans, pour lequel les dépenses liées à l’événementiel nous semblent exagérées : 30 000 € pour la sonorisation, 15 000 € pour la restauration etc…
Nouvelle indignation de la gauche… et de l’UDC, cela fait partie semble-t-il de certains sujets tabous qu’il ne faut pas aborder.
Véronique Péan est intervenue sur l’Institut européen d’histoire et des cultures de l’alimentation à Tours, que la région subventionne à hauteur de 68%. Elle a défendu un amendement pour demander que le taux soit ramené à 50%. Amendement repoussé par la gauche et l’UDC.
Globalement, les élus du FN sont intervenus sur de nombreux dossiers de manière constructive, mais sont les seuls à s’être opposé sur plusieurs dossiers contestables, alors que le groupe UDC, en dépit d’interventions parfois hors sujet, n’a pas voté une seule fois contre la majorité socialiste.
Il est vrai que Guillaume Peltier à d’autres préoccupations : il est en campagne électorale, et ses interventions en commission permanente, parfois hors sujet, n’ont pas d’autre but que de faire parler de lui, même s’il oublie de dire qu’il vote systématiquement avec la gauche.

Source : Front National du Loir-et-Cher

Mots-clefs :

Ceciliaromain |
Derisioamigliahabbix |
Tatuaggis18 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Du pain et des jeux
| France 2.0
| Letoutpetitjournal