Non classé

MERCI À NOS 308 422 ÉLECTEURS.

Nous souhaitons tout d’abord remercier en premier lieu nos 308 422 électeurs en Région Centre-Val de Loire (30% des suffrages exprimés) pour ce second tour soit 46 266 voix supplémentaires, ce qui consolide notre résultat par rapport à dimanche dernier.

14 132 électeurs de plus entre les deux-tours de 2010 et de 2015 ont choisi notre liste, ce qui caractérise véritablement un vote d’adhésion à notre projet et à nos propositions régionales. Pour rappel, la liste dePhilippe Loiseau en 2010, avait recueilli 120 006 électeurs, un score multiplié par 2,5 entre ces deux élections !

Un scrutin serré jusqu’au bout puisque le Président François Bonneau qui est arrivée en tête, « est un Président ultra-minoritaire » en ne recueillant que 35,43% des suffrages, « que sa liste sera l’otage des écologistes et que sur beaucoup de projets elle devra s’appuyer sur l’UDI et le Modem pour constituer une majorité alternative ». Les électeurs s’apercevront comme s’était le cas lors de la précédente mandature, « que la région va être co-gouvernée par la droite, le centre et le PS » analyse Michel Chassier sur le plateau de France 3 Centre-Val de Loire. 

Avec un score régional de 34,58%, LR, UDI et Modem payent donc leur alliance contre-nature et devront faire sans Marc Fesneau (conseiller régional de 2004 à 2010, chef de file régional du Modem) non élu et Philippe Vigier (tête de liste régionale UDI) qui, sous couvert de cumul de mandats, a refusé de siéger dans l’opposition. 

Nous adressons une pensée particulière à tous nos militants de la région Centre-Val de Loire qui ont fait campagne pendant plusieurs mois et à qui nous disons de garder espoir, puisque notre parti se tourne maintenant vers la présidentielle et les législatives de 2017 qui seront cruciales pour l’avenir de notre pays.

Le Front National est finalement le grand gagnant de cette élection, puisqu’il est la seul force politique à numériquement augmenter son nombre de conseillers régionaux entre la mandature de 2010 et celle de 2015 avec 17 élus (dont 2 en Loir-et-Cher) contre 7 auparavant. Le bloc PS-EELV qui dirigera la région ne conserve donc que 40 élus contre 49 en 2010 (majorité absolue à 39 !). Enfin, l’alliance LR-UDI-Modem dite « de la carpe et du lapin » devra compter sur 20 sièges au lieu de 21 sur les 77 que compte l’hémicycle régional.

https://fnregioncentre.wordpress.com/2015/12/19/merci-a-nos-308-422-electeurs/

Ceciliaromain |
Derisioamigliahabbix |
Tatuaggis18 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Du pain et des jeux
| France 2.0
| Letoutpetitjournal