Région Centre

Conseil Régional : Session Plénière du 15/04/2015.

Vos élus du Groupe Front National interviennent ce jour en session plénière à Orléans.

image

Danielle AVON, seconde de liste du Cher a été officialisée en début de séance suite au décès d’Alain SOGNI survenu le mois dernier, et pour lequel une minute de séance à été respectée.

Michel Chassier, Président du groupe Front National à la Région Centre-Val de Loire, est intervenu globalement sur le Contrat de Plan Etat-Région, qui était déjà en débat à la session de févrierIl a souligné les faiblesses de ce Contrat, tant au niveau de la participation de l’Etat qu’en terme de stratégie. Sans oublier de rappeler que le protocole d’accord a déjà été signé entre la majorité régionale et le 1er Ministre, Manuel Valls, avant même le vote de l’assemblée !

Il est également intervenu sur la nouvelle contractualisation de la région avec les autorités académiques et les lycées, décidée avant tout dans les conseils d’administration des lycées, au sein desquels les élus du Front National sont exclus. Il en a conclu que ces objectifs en matière de réussite éducative doivent être définis prioritairement par le ministère de l’éducation nationale.

Philippe LECOQ, lui s’est interrogé quant à la nécessité d’empiler les politiques en la matière, malgré les 700 millions d’euros d’investissements conséquents entrepris par la région au sein des lycées en 7 ans, il faut le remarquer.

Matthieu COLOMBIER, a déploré que la ruralité du sud de la région, notamment le Berry, soit marginalisée par la collectivité, au regard des investissements dans le domaine ferroviaire. Il est également intervenu sur le projet « Usines du Futur » invitant à être davantage ambitieux sur ce dossier plutôt que de mettre en place un énième dispositif existant sans que l’on puisse en relever de résultats probants.

Bernard CHAUVET, a rappelé que les politiques de formation énoncées dans ce CPER restaient flous et que la hausse continue du chômage des jeunes et des séniors au niveau de la région ne constitue nullement une base de travail pour l’actuelle majorité.

Gilles GODEFROY, a relevé dans le programme PIVOTS, créé dans le cadre du projet « Ambition Recherche Développement 2020″ un manque de coordination à tous les niveaux en particulier de l’Etat et de l’Union Européenne, qui elle, préfère la libre-concurrence sauvage entre Etats Européens aux intérêts nationaux.

Mots-clefs :, ,

Ceciliaromain |
Derisioamigliahabbix |
Tatuaggis18 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Du pain et des jeux
| France 2.0
| Letoutpetitjournal