Non classé

Débat pour les élections municipales de VIERZON avec votre candidat Mr BOURDIN Bruno (Rassemblement Bleu Marine)

Vous trouverez la vidéo du débat en cliquant sur le lien suivant : Vidéo débat

Source : Le Berry Républicain

Les cinq candidats en lice pour la municipale ont participé, hier, au deuxième débat organisé dans les locaux du Berry républicain à Bourges.

La campagne, dans les grandes lignes

L’exercice n’est pas évident, car limité dans le temps. En trente minutes, les cinq candidats à la municipale ont évoqué, hier, dans les locaux du quotidien régional, trois thèmes – l’emploi, la sécurité et l’urbanisme – lors du deuxième débat organisé par le Berry républicain dans le cadre des élections municipales.

Autour de la table, Nicolas Sansu, maire communiste sortant, à la tête d’une liste d’union des forces de gauche et écologiste ; Régis Robin, conseiller municipal sortant, tête d’une liste Lutte ouvrière ; Nadia Essayan, adhérente du MoDem, alliée à l’ancien maire Jean Rousseau ; Stéphane Mousset, conseiller municipal d’opposition, membre de l’Alliance centriste, adoubé par l’UDI et l’UMP ; et Bruno Bourdin, qui emmène une liste Rassemblement Bleu Marine.

Économie, sécurité et urbanisme passés au crible

Économie. Le cas de l’entreprise Carroy-Reixit, qui souhaite s’installer à Châteauroux faute d’avoir trouvé les 10.000 mètres carrés dont elle a besoin pour étendre sa production, a lancé le débat sur les difficultés à maintenir l’emploi local et à attirer de nouvelles structures. « Nous faisons beaucoup de choses pour l’économie » estime Nicolas Sansu. « Mais les communes n’ont pas le loisir d’aider plus avant les entreprises. Nous avons fait des propositions. Maintenant si Carroy souhaite rester à Vierzon (*), nous pouvons encore trouver des solutions. »

Nadia Essayan envisage de nommer un « Monsieur entreprises » et de signer un pacte de confiance avec les entreprises, les syndicats et la communauté de communes qui concernerait la fiscalité, les formations, l’insertion… Pour Stéphane Mousset, « il faut aider les entreprises à s’installer ou à se créer mais il faut aussi éviter qu’on en perde ».

Selon Régis Robin, « le débat est national ». « Il faut commencer par interdire les licenciements, le reste, c’est du bla-bla de politiciens. » Sur le cas Carroy, Bruno Bourdin est « pour une seule fois presque d’accord avec le maire actuel : il faut aider les entreprises mais pas au coût des contribuables ».

Sécurité. Cambriolages en augmentation, sentiment d’insécurité, vidéo-protection… Pour Nicolas Sansu, « c’est le vivre-ensemble qui est mis à mal ». La réponse de la municipalité sortante a été de créer des postes de médiateurs et de travailler en concertation avec les polices municipale et nationale. « Nous mettons des personnes sur le terrain. La vidéo-protection, ce n’est pas ma tasse de thé mais tout peut-être envisagé. »

Pour Bruno Bourdin, « il faut rassurer la population et faire en sorte que les gens aient à nouveau peur de la police ». » Stéphane Mousset avait émis l’idée d’une police à cheval. « Ce serait un test pendant un été ! », se défend le candidat centriste qui est plutôt favorable à une « vidéo-protection active », permettant d’intervenir avant le délit. Il est aussi d’accord avec le candidat frontiste sur la nécessité d’une police et d’une justice un peu plus craintes par les contrevenants. Nadia Essayan défend « le maintien d’un commissariat » et veut étendre les horaires de la police municipale. « La vidéo-protection se fera en concertation avec les habitants. » Régis Robin dénonce cette stigmatisation un peu trop systématique des jeunes : « Ce ne sont pas des voyous ! »

Urbanisme. Depuis 2008, des travaux importants ont été menés : rénovation des places Gabriel-Péry et Paul-Vaillant-Couturier, poursuite du Progamme de rénovation urbaine (PRU). « Il est essentiel de retravailler l’image de la ville », estime Nicolas Sansu. « Le PRU est un grand enjeu pour la ville. Comme l’est la place de l’eau en centre-ville qui sera un des grands projets du prochain mandat. »

Si Nadia Essayan constate que « le nord de la ville a été retravaillé, le reste a été délaissé. Le centre-ville n’a aucune beauté, les places ont été mal pensées et les commerces en payent le prix ! » Stéphane Mousset souhaite accélérer le PRU, « lancé sous Jean Rousseau », rappelle-t-il. Il travaillera sur l’accessibilité et l’environnement en privilégiant les bâtiments à basse consommation et à énergie positive. Sur le B3 de la Société française, « il faut aller plus loin ». L’idée d’un marché couvert émise par une commerçante ambulante(le Berry républicain du 19 février) a retenu son attention.

« Vierzon, on y passe mais on s’y arrête jamais », lance Bruno Bourdin. Qui dénonce aussi le mauvais entretien des voiries : « Il faut un 4X4 dans certaines rues ! » Pour Régis Robin, les municipalités se succèdent et laissent leur empreinte sur l’urbanisme de la ville mais le problème est avant tout une question de moyens. « L’État a de l’argent pour donner 50 milliards au patronat et n’en a pas pour aider les municipalités à rénover ! »

(*) Patrick Dubois, directeur de Carroy-Reixit, maintient pour l’heure son départ à Châteauroux.

 

Ceciliaromain |
Derisioamigliahabbix |
Tatuaggis18 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Du pain et des jeux
| France 2.0
| Letoutpetitjournal